Du mode technique d'existence des objets artistiques

Ceci est le texte remanié d’une conférence donnée au Musée du quai Branly le 28 mars 2013 dans le séminaire « Culture matérielle » organisé par Ludovic Coupaye et Jean-Paul Demoule. Que l’assistance soit remerciée pour son écoute attentive et ses commentaires fructueux.

Je voudrais présenter ici un projet de recherche qui commence à se mettre en place à la Villa Arson, l’école d’art où j’enseigne, intitulé pour l’instant Essais de bricologie. Il comprend deux volets principaux : une exposition et un numéro de Techniques & Culture qui sera consacré aux techniques dans l’art contemporain et le design. J’aimerais expliquer pourquoi cette envie de travailler sur les objets artistiques du point de vue des techniques, et surtout pourquoi ce recours à l’anthropologie des techniques. Je précise que je n’aborderai pas ici les questions posées par le design, parce que ce n’est pas mon domaine de compétence. Je me concentrerai sur les arts plastiques contemporains et leur rapport aux techniques, ce qui est déjà un assez gros problème. Continuer la lecture de Du mode technique d'existence des objets artistiques

François Hollande et le bricolage

Une fois n’est pas coutume, je me permets ici une note d’humeur politique en un moment où on a l’impression que la gauche socialiste va s’effondrer, laissant fluer dans la digue ouverte des élections prochaines les le pen, les copé et les sarkozy qui profitent des malheurs actuels de François Hollande.

Un mot revient en boucle en ce moment pour dire à quel point le président de la République est incapable de donner des réponses fortes et des solutions efficaces à la France en crise: le bricolage. « Est-ce que l’on se rend compte des défis à surmonter, de la gravité de la situation de la France ? » se demande Marine Le Pen, à la suite de l’intervention télévisée de Hollande le 28 avril. « On ne peut pas apporter de petites réponses sorties d’une petite boîte à outils de bricolage. C’était du bricolage ». Là dessus, tous les critiques de droite (politiciens et journalistes) sont partis sur le sobriquet « Monsieur bricolage », à grands coups de tweets moqueurs et d’éditoriaux sévères. Encore aujourd’hui, Noël Mamère, un peu à la traine, relance le leitmotiv « c’est du bricolage politique », cette fois à propos de la réaction de Hollande à la suite des aveux de Cahuzac.

Ce qui m’énerve ici, ce n’est pas qu’on juge injustement le travail remarquable de Hollande (je ne le pense pas) ; ni qu’on répète comme des moutons un bon mot (c’est le propre des bons mots). Ce qui m’énerve, c’est qu’on dégrade la notion de bricolage en l’associant à l’action actuelle du président de la République. Continuer la lecture de François Hollande et le bricolage